Que devient le pic de pétrole ? Interview de P. Brocorens par la revue Silence, octobre 2017.

1 – L’Agence internationale de l’énergie estime que le pic de production de pétrole conventionnel a été passé en 2006. Avant cette date, on parlait pour l’après-pic d’une courbe de consommation en « tôle ondulée » : quand le prix monte, la consommation ralentit, provoquant une surproduction, le prix baisse alors relançant la consommation… et donc la hausse des prix. Pourtant, après une brève période d’augmentation du prix du pétrole (140 $ en 2008), tout continue comme avant. Pourquoi ?

Les choses évoluent, au contraire. L’échelle de temps est essentielle, et dans notre société du buzz, il est difficile de percevoir des évolutions de temps long. Depuis qu’on exploite le pétrole, le débit de production est soumis à des contraintes : géologiques, techniques, économiques, géopolitiques, et autres. Par le passé, ces contraintes n’ont jamais été suffisantes au point d’enrayer durablement la croissance de la production, car l’augmentation de certaines contraintes (épuisement de gisements,…) était plus que compensée (nouvelles découvertes, progrès techniques,…). Mais petit à petit, le rapport de force s’inverse sous l’action des contraintes géologiques, les ressources étant finies. Pour le brut conventionnel, cette dégradation s’est d’abord marquée au niveau des découvertes. Depuis le milieu du XIXème siècle, et pendant environ cent ans, elles ont augmenté tendanciellement. Mais vers 1960, le pic est atteint, le déclin commence. Dans les années 1980s, la courbe des découvertes (en baisse) croise la courbe de production (en hausse). A partir de cette date, les découvertes ne renouvellent plus assez les réserves. Un pic de production devient inévitable. Il eut lieu au début du nouveau millénaire, 40 ans après le pic des découvertes. Les prix flambèrent. Ce fut la surprise, car l’AIE (Agence Internationale de l’Energie) prévoyait une production en forte croissance dans les vingt ans à venir et des prix stables.

Lire la suite

Cette interview a été publiée dans le numéro 460 de la revue Silence, publié en octobre 2017.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.