No Picture
Evénements

Le pic du pétrole à l’Université d’été ClimACTES, 08 juillet 2021, Liège.

L’impératif climatique nécessiterait un sevrage draconien de pétrole. Mais malgré des décennies de conscientisation, la société est toujours aussi dépendante du pétrole, et la demande poursuit sa croissance, alors que de multiples contraintes conduisent vers d’autres chocs de prix, et vers un plafonnement de la production pétrolière mondiale suivi d’un déclin inéluctable. […]

No Picture
Actualité

Pic d’offre ou de demande, le débat se poursuit.

La plupart des acteurs de l’énergie estiment que la production pétrolière mondiale atteindra son pic pour 2025-2030, mais la nature de ce pic est débattue. Ceux qui estiment probable un pic de l’offre observent la poursuite du déclin du conventionnel, la fin du cycle de croissance du pétrole de schiste américain, et la moindre qualité des alternatives pétrolières. Ceux qui estiment probable un pic de la demande parient sur une diffusion rapide d’alternatives technologiques et sur des politiques fortes en faveur du climat. […]

No Picture
Evénements

Pétrole: Quels risques pour les approvisionnements de l’Europe ? Conférence en ligne, jeudi 27 mai à 18h.

Webinaire de présentation du nouveau rapport du Shift Project « Pétrole : quels risques pour les approvisionnements de l’Europe ? », publié sous l’égide du Ministère des Armées. Elaborée par des experts de très haut niveau, cette étude vise à caractériser les risques qui pèsent sur l’approvisionnement futur en pétrole de l’Europe, grâce à l’analyse des 16 principaux pays fournisseurs de l’UE aux horizons 2030 et 2050. […]

No Picture
Actualité

Le pic pétrolier, on y revient. Carte blanche publiée dans L’Echo le 02 juillet 2020.

Le pétrole est non-renouvelable à l’échelle humaine. Sa production est au départ nulle, puis augmente (c’est la phase que l’on vit depuis 150 ans), atteint un maximum appelé « pic pétrolier », enfin décline sous l’action de contraintes naturelles et humaines. C’est pourquoi on extraira du pétrole peut-être encore 150 ans, mais moins chaque année, et à des coûts croissants : il y a d’abord eu le pétrole conventionnel, puis les pétroles des sables bitumineux et de schiste, peut-être suivront les schistes bitumineux… […]

Actualité

L’Union Européenne risque de subir des contraintes fortes sur les approvisionnements pétroliers d’ici à 2030 – Une analyse de The Shift Project, juin 2020.

Pour avoir une visibilité sur la disponibilité future en pétrole, il est indispensable d’avoir accès à une bonne base de données de l’industrie pétrolière tenant compte des réserves prouvées et probables,  détaillées champ par champ. Le grand mérite de cette étude de The Shift Project est d’avoir acquis une licence d’accès – généralement très coûteuse – à l’une des trois […]

No Picture
Actualité

La sobriété pétrolière doit être au cœur de la reprise post-coronavirus. Par Maxence Cordiez, ingénieur dans le secteur de l’énergie.

La pandémie de COVID-19 et la crise économique consécutive sont survenues dans un contexte énergétique particulier. Les extractions de pétrole conventionnel déclinent depuis la fin des années 2000 et le pétrole non-conventionnel qui avait permis de renouer avec un cycle de croissance économique après la crise de 2008 montrait ces dernières années des signes de faiblesse. […]

No Picture
Evénements

Le futur du pétrole en question : trop pour le Climat, pas assez pour l’économie ? Webconférence le 18 mai 2020 sur la page FB de l’ecocentre Oasis.

Rencontre organisée par l’Ecocentre Oasis. Lien vers le live facebook. Malgré des décennies de conscientisation sur le Climat, la société est toujours aussi dépendante au pétrole : aujourd’hui, 11 millions de litres par minute, demain davantage. Et dans l’imaginaire collectif, il y a assez de pétrole pour des décennies. Pourtant, les premiers signes d’épuisement avancé des gisements conventionnels eurent lieu […]

Actualité

Découvertes mondiales de pétrole et de gaz conventionnels en 2019: un baril sur cinq remplacé.

Les découvertes de pétrole et gaz conventionnels se montent à 12,2 milliards de barils équivalent pétrole (bep), le plus gros volume découvert depuis 2015, selon les estimations de Rystad Energy. Le taux de renouvellement des réserves remonte à environ 19% (1 baril conventionnel découvert pour 5 barils produits, toutes ressources confondues), en amélioration par rapport à 2018 (15%), mais on […]