Découvertes mondiales de pétrole et de gaz conventionnels en 2019: un baril sur cinq remplacé.

Les découvertes de pétrole et gaz conventionnels se montent à 12,2 milliards de barils équivalent pétrole (bep), le plus gros volume découvert depuis 2015, selon les estimations de Rystad Energy. Le taux de renouvellement des réserves remonte à environ 19% (1 baril conventionnel découvert pour 5 barils produits, toutes ressources confondues), en amélioration par rapport à 2018 (15%), mais on est encore loin des 50% de 2012, et des 100% de 2006, la dernière année où l’Humanité a réussi à remplacer en totalité par du conventionnel la quantité de gaz et pétrole qu’elle a consommée dans l’année (voir rapport 2017). Notons aussi que Rystad avait jugé 2017 comme étant la pire année en matière de découvertes depuis les années 1940s, avec un taux de renouvellement de seulement 11%. Rystad a depuis réévalué les découvertes à la hausse, les mettant quasiment à égalié avec les découvertes de 2019, ce qui reste encore bien insuffisant.

Concernant le pétrole, il ne représente que 39% des découvertes totales de 2019, soit environ 5 Gb. Cela signifie qu’on tombe en dessous d’un baril sur cinq remplacé par les nouvelles découvertes.

L’année fut aussi décevante, dit Rystad, pour les puits les plus prometteurs, puisque de nombreux prospects où les estimations de ressources avant forages étaient élevées, n’ont pas répondu aux attentes.

Communiqué de presse chez Rystad.

Pdf du communiqué de presse.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.